Axelle Lemaire à la rencontre de la #NormandyFrenchTech

Home  /  Emploi  /  Axelle Lemaire à la rencontre de la #NormandyFrenchTech

Axelle Lemaire à la rencontre de la #NormandyFrenchTech

Hélène Frébourg normandy french tech

C’était le 1 octobre 2015 : Axelle Lemaire était à Seine-Innopolis, le bâtiment-totem de la #NormandyFrenchTech avec la pépinière de start-up du numérique et la Cantine numérique, géré par Métropole Rouen Normandie.

Je n’ai pas été invitée, bien que, depuis Mars, je sois parmi ceux qui twittent le plus avec le #NormandyFrenchTech ET en ayant un blog dédié à la #NormandyFrenchTech, … et en plus actuellement, je suis en mission chez Seinari, partenaire de la NFT … mais c’est pas grave : c’était un jeudi, j’avais piscine.

Du coup, je sais pas trop ce qu’il s’est dit, alors je t’ai fait une revue de presse :

>dans le magazine de Métropole Rouen Normandie page 4/5, tu trouveras une ITW de Arnaud Muller le président de Creative Data, et aussi de Mounir Megherbi, gérant de 6ble

>dans le magazine Normandinamik de la CCI Normandie, Axelle Lemaire a notamment rappelé que la #NormandyFrenchTech, c’est 1 200 entreprise & 10 000 emplois et un axe de développement économique porteur d’emplois

>Spread a été une des start-up visitées (avec Topovidéo et 6ble) :  Axelle Lemaire a dit : « la Normandy French Tech, qui devra être portée par les entrepreneurs, sera désormais confrontée à deux enjeux majeurs :

  • D’une part celui de se structurer afin de poursuivre de manière cohérente la dynamique engagée.
  • Mais également la création d’un accélérateur, qui permettra d’identifier les start-up les plus prometteuses et de sensibiliser les investisseurs. »

>à NWX, l’asso des web-experts, qui anime notamment Seine-Innopolis,  Axelle Lemaire a loué les vertus de la médiation numérique.

>le journal des entreprises souligne qu’Axelle Lemaire a vivement dit aux collectivités à l’origine du dossier normand à ne pas trop « bureaucratiser » le projet Normandy French Tech : il doit être porté par les entreprises dans le cadre d’une gouvernance partagée.

>Paris-Normandie a relevé le point crucial : attirer les talents en Normandie

>& of course, La Chaine Normande a fait un super reportage

En gros, Axelle Lemaire a répété plusieurs fois :

  • La French Tech, c’est l’équipe de France du numérique, et vous avez eu l’intelligence de le comprendre, en vous associant Rouen Caen Le Havre.
  • le projet Normandy French Tech  doit être porté par les entreprises dans le cadre d’une gouvernance partagée.
  • voilà voilà …

Et concrètement ?

Deux comités opérationnels se sont déjà tenus les 7 juillet (au moment de l’annonce de l’attribution du Label French Tech) et 30 septembre. Ils ont eu notamment pour objectif de constituer les premiers groupes de travail thématiques :
  • Normandy Tech 40
  • Accélérateur Normandy French Tech pour les entreprises
  • Agenda numérique normand
  • PROGENN (processus global de l’entreprenariat numérique normand)
  • Délégation Normandy French Tech au Consumer Electronics Show de Las Vegas en janvier 2016
  • Enseignement supérieur, recherche et entreprenariat.

L’ensemble des partenaires a arrêté un plan d’actions en cinq points :

  1. Mise en place d’une gouvernance dédiée
  2. Consolidation de l’agenda numérique normandDévelopper et mettre en réseau les bâtiments Totem et lieux dédiés à l’écosystème numérique
  3. Finaliser la mise en place le contrat d’engagement Normandy Tech 40, constitué de 40 entreprises leader installées en Normandie
  4. Mettre en place un processus global de l’entreprenariat numérique normand (PROGENN).

Pour +info :

 

CC BY-NC-ND 4.0 Axelle Lemaire à la rencontre de la #NormandyFrenchTech par helenefrebourg est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'utilisation Commerciale-Pas de Modification 4.0 .

COMMENTS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>