FAQ : se reconvertir coach ?!

Home  /  Coach  /  FAQ : se reconvertir coach ?!

FAQ : se reconvertir coach ?!

Bonjour, vous m’envoyez souvent des questions, et souvent les mêmes ! Alors je fais une réponse collective sur les points récurrents sur le thème de la reconversion comme coach :

  • le choix de l’école de coach

J’ai fait Linkup Coaching en 2018, car c’est l’école qui propose la certification avec le niveau le plus élevé RNCP1, et aussi d’autres labels de qualité, dont l’accréditation à EMCC, l’association professionnelle du coaching au niveau européen : donc un cadre de référence super balisé. Je suis contente de la colonne vertébrale sérieuse que la formation installe, avec un enseignement très rigoureux.

Je fais, depuis 2019, notamment, la Neurobusiness School (créée par David Lefrançois et Yannick Alain) où j’ai trouvé un accueil souriant rempli de bienveillance. Pour moi, le point fort, c’est la mise en réseau avec un nombre important de coachs de très haut niveau (des vrais coachs qui pratiquent), et aussi le travail en communauté, donc l’intelligence collective y est particulièrement dynamique. Mais ce n’est pas une école de coach, et elle ne délivre aucun diplôme. Avec la NBS pour moi, c’est un approfondissement de la boite à outils du coach, avec de la mise en visibilité pratique par un travail sur soi, et ce, avec le feedback de la communauté.

Je ne connais pas l’école de coach de David Lefrançois, l’INA, dans le sens où je n’ai pas été élève. Par contre, j’ai de nombreux contacts avec les coachs qui en sortent, et je suis ravi des échanges de haut niveau. Ils sont en général en activité, rapidement après l’école, car ils ont pu y travailler concrètement leur projet professionnel, sur la base d’une formation solide et concrète, avec David Lefrançois et des experts reconnus.

Je recommande à chacun de choisir selon ses propres critères, à établir en fonction de ses valeurs, ses besoins et ses contraintes. C’est déjà un exercice d’auto-coaching que de se poser concrètement les éléments de choix !

  • coach ?

Moi mon credo (et celui de l’EMCC !… ), c’est que pour être coach, il est nécessaire d’avoir une colonne vertébrale très bien structurée avec une formation sérieuse et une pratique avec un superviseur … ET de faire son propre auto-coaching à la fois pour se nettoyer, se transformer et voir ce que ça fait de se confronter à tel outil : 4 axes impératifs, avec équilibre et permanente évolution.

Il me parait nécessaire de cultiver ces 4 axes, pour être véritablement en congruence avec soi, et offrir une approche professionnelle et éthique.

Coach, ce n’est pas thérapeute, ni conseiller, ni formateur : c’est coach.

Je vois beaucoup de prof de yoga, naturopathe, sophrologue, et autres métiers de l’accompagnement, qui se disent Coach, life-coach ou accompagnateur spirituel, guidance ou je ne sais quoi. … Ok c’est bien, chacun son métier … et quand on dit Coach, y’a vraiment un cadre, une éthique, et un vrai bagage d’une boite à outils assez complexes et subtiles à utiliser, pour pouvoir être en posture éthique et professionnelle. Réfléchissez à votre posture aussi bien en tant que futur coach, que futur client !

Le coaching n’est PAS une conversation entre pseudo-copines qui partagent leur expérience sur un sujet : c’est un vrai métier, avec une méthodologie et un processusavec une déontologie et une éthique, du professionnel quoi !

Refaire les plans sur la comète en discutant au bar du Normandy, c’est pas du coaching : c’est de la discussion, du partage de lecture de livre ou de vidéos, du retour d’expérience de vie.

Note bien que j’aime beaucoup aller au bar du Normandy à Deauville, c’est donc une image, hein tu auras compris !

  • le financement de la formation de coach

J’ai indiqué que Humanis m’a donné un coup de pouce à l’allumage de mon projet. Mais non, je ne donnerai pas les coordonnées de la personne qui a les clés de l’ordre de virement bancaire !

Je vous invite à consulter l’Espace Emploi Agirc-Arrco de votre région ou le service social de votre caisse de retraite (la dernière à laquelle vous avez cotisée), après avoir questionné toutes les autres voies de financement : le financeur de formation de votre employeur ou pole-emploi. L’Apec pour les cadres peut être de bons conseils pour vous orienter sur la recherche de financement de formation. Si vous êtes en difficulté sociale, la question à la CAF ou le service social de votre mairie peut aussi orienter. Et bien sur, vous pouvez aussi demander un prêt à votre banque ou récolter la love-money de votre cercle proche, ou lancer une campagne de crowdfunding sur Leetchi & co ! Tu pourras aussi désencombrer ta maison en faisant les fonds de tiroir ou louer ta voiture ou ta chambre d’ado-parti-faire-ses-études pour en tirer des ressources, ou bien revoir comment tu gères tes sous, tes priorités, tes valeurs, tes besoins, tes énergies, … Et puis, maintenant avec le CPF, le gouvernement a réglé la question : tout le monde a un formidable budget de formation libre d’utilisation !!!

Ce sera aussi (et surtout) l’occasion de réfléchir à votre relation à l’argent : je vous invite à lire ma note sur le sujet.

Quand je repense qu’au printemps 2017, je n’avais pas la moindre idée pour trouver le premier euro pour financer les 5000 de Linkup, … et que finalement près de 3 ans plus tard, j’ai finalement mis sur la table + 20 000 euros … alors que je reçois une pension d’invalidité en-dessous du seuil de pauvreté (et que je suis seule et locataire) … et que j’ai évidement aucune rentrée d’argent illicite … bah crois -moi :

  1. du ménage, y en a eu de fait !
  2. quand tu as le désir ardent plus que tout de réaliser ta mission de vie, que tu crois en toi et en ton projet,
  3. … bah crois-moi, tu déplaces les montagnes !
  • se former pour se reconvertir, pendant qu’on a un emploi ?

Là encore je ne peux pas vous dire si on peut bosser pendant qu’on fait Linkup ou la NBS ou autre ! C’est vraiment spécifique à chacun !

Pour ma part, je travaille, à plein temps, H24 /J7, sur ma formation et mon nouveau projet professionnel, et ce, depuis plus de 2 ans : c’est mon projet de vie qui construit ma vie d’aujourd’hui mais aussi ma vie de senior … L’enjeu est capital.

Evidemment, je dois composer avec ma santé, et les aléas de la douleur, sans compter le planning de rv médicaux … Alors je limite les déplacements et les contraintes au maximum, et j’optimise l’usage du numérique, pour travailler à mon rythme, au calme, tout en étant reliée avec le monde, celui que je me construis …

A vous de voir : c’est le moment de consulter un coach pour faire le point, établir vos priorités et objectifs … et surtout bien poser le pourquoi de la reconversion ou du souhait de formation.

Je vous invite donc à prendre le temps de bien définir à votre projet. Et certainement le mieux, c’est de travailler avec un coach, un vrai !

  • est-ce que je consulte comme coach ?

Je vous invite à m’envoyer  par mail, quelle est votre problématique (en 10 lignes) : je vous répondrai, non pas sur la problématique, mais sur la possibilité de mettre en place un contrat de coaching, et ses modalités. On pourra alors fixer un entretien gratuit de 30 minutes sur zoom, pour faire connaissance et pouvoir décider.

Mais attention, UNIQUEMENT si vous êtes concerné par la fibromyalgie et autres maladies chroniques inflammatoires; concerné, ça veut dire malade, proche d’un malade, soignant, employeur ou porteur de projet innovant destiné à ce champ de la santé.

Et pour terminer, je vous remercie de tous les messages chaleureux que vous m’envoyez pour me dire que je suis dynamique etc.

Oui je suis malade avec une maladie chronique invalidante, et je fais tout cet énorme travail de formation et de préparation de mon nouveau projet de vie, … alors que je pourrai rester les bras croisés à attendre l’aide sociale, … ou me faire de la monnaie au Bar du Normandy, en racontant ma vie comme partage lifestyle !

Je fais tout cet énorme travail de construction de compétences et de mise au point d’un projet professionnel et éthique, car ma valeur principale, c’est l’autonomie, la liberté financière par le travail : c’est donc mon objectif prioritaire de restaurer pleinement cette autonomie, et ce, avec véritablement une dimension éthique profondément construite.

Et le sens de mon projet, c’est justement d’accompagner les personnes confrontées à la chronicité de la maladie à la con, car je trouve cela particulièrement injuste d’avoir eu la vie bien gachée.

Alors je souhaite que mon expérience puisse servir aux autres.

En 2020, je vous annoncerai bientôt mes propositions.

Sur ce blog, je vais maintenant vous raconter mon parcours entrepreneurial.

A bientôt donc 😉

Oui encore un mot important :

En tous les cas, ce que je peux vous conseiller pour construire votre plan de formation pour votre évolution, votre reconversion, votre développement personne, c’est vraiment de faire en fonction de vos besoins et de vos valeurs, en portant attention à votre environnement :

  • tu veux te former pour devenir dentiste, alors tu as suivre une formation auprès de professionnels de la dentisterie et de la médecine bucco-machin truc de l’univers des dents … hein ? ça te parait évident, donc pareil, si tu veux devenir coach, alors tu te formeras auprès de coachs, de vrais coachs, professionnels, reconnus, en activité et qui vivent du coaching avec les méthodes d’aujourd’hui,… nan mais je dis ça, mais regarde bien, vraiment …
  • ensuite, tu connais cette fameuse loi de Jim Rohn, qui dit que tu es la somme des 5 personnes que tu fréquentes le plus : genre, tu te formes auprès d’une seule personne, par exemple au coaching, avec une seule personne, qui en plus n’est même pas coach pour de vrai …. bah tu es la somme d’une seule personne qui n’est pas dans le coaching et navigue donc dans le flou artistique de l’éthique d’une pratique auto-centrée … enfin des exemples, je pourrai t’en citer des dizaines mais ce que je veux dire, c’est de faire attention à tes choix, à tes références, tes repères, et comment tu construis ton métier, ta vision, ta pratique, ton éthique …
  • … le coaching, comme tous les métiers de l’accompagnement, c’est de l’humain qu’on a en face, hein … pas une voiture à changer la roue, pas un coup de blush sur les joues … bon enfin bref …

Je te raconte dans les prochaines notes le détail de mes formations, et ce que peux déjà dire, c’est :

Merci, merci encore à tous ces coachs et experts au top, qui éclairent mon chemin depuis 2017 ! Merci à toutes ces communautés qui se conjuguent avec l’intelligence collective et la bienveillance constructive … la pluralité des points de vue et des expériences, est une extraordinaire richesse, une magnifique ouverture dans le champs des possibles ..

Coucou depuis mon balcon à Trouville en Normandie, sous le soleil 😉

Pour mémo :

Je vous rappelle que vous pouvez aussi me suivre sur les réseaux sociaux :

  • sur Linkedin  : pour des échanges professionnels
  • sur Instagram : pour le coté lifestyle
  • sur Twitter : pour la veille
  • sur Facebook : c’est convivial 😉

CC BY-NC-ND 4.0 FAQ : se reconvertir coach ?! par helenefrebourg est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'utilisation Commerciale-Pas de Modification 4.0 .

COMMENTS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.