5 semaines de Podcast chez Ausha … et zou remboursée … go Podcastics …

Home  /  Agile  /  5 semaines de Podcast chez Ausha … et zou remboursée … go Podcastics …

5 semaines de Podcast chez Ausha … et zou remboursée … go Podcastics …

En -24h j’ai déménagé et sauvé mon podcast … C’est vraiment pas ma spécialité de partager mon mécontentement sur les internets, mais là je pense que ça vaut la peine d’objectiver et de faire en sorte que cette note de blog soit utile, au moins aux podcasteurs, car Ausha j’en doute, puisque justement on va parler de leur capacité de dialogue avec leurs clients, avec leur communauté.

Alors reprenons le contexte.

En 2020, en réflexion sur le lancement de mon activité de coach en mode infopreneur, donc 100% digital, je réfléchis-réfléchis, je croise avec tout le contenu de mes 2 formations principales en cours depuis 2019 (après ma certification de coach professionnel en 2018), à savoir la Neuro Business School et l’académie Zérolimite, qui toutes les deux, nous apprennent l’entrepreneuriat du web. Je suis très impactée par la récurrence et la puissance de tir de mon canadien préféré Martin Latulippe de AZ : le focus majeur sur l’humanisation de l’ère digitale, et l’importance de la qualité des liens, en mode « Meilleur humain, meilleur demain », et « on s’associe pour des valeurs, on se dissocie pour des valeurs », 2 de ses répétitions majeures.

Après 30 ans de vie professionnelle plus ou moins chaotique, j’en ai justement marre de la mauvaise qualité des relations, du mode « je tire la couverture à moi, et toi je t’emmerde, et peau de banane et patati ». Enfin bref.

En 2020, je réfléchis à mes canaux de production de contenu. Je suis blogueuse depuis 2005, j’adore ça mais j’ai bien noté que c’est plus ce que c’était, la puissance du blog, et que la tendance fait nettement émerger le podcast. En francophonie, il y a un fort potentiel de développement encore.

Je me renseigne pour savoir comment on fait pour devenir podcast, et très vite, je me perds dans le dédale technique, encore un défi technique à décrypter … Je me lasse des agences parisiennes, soit disant spécialistes de l’accompagnement des podcasters, et qui ont encore une fois, perdu toute raison sur les budgets, et leur jargon à la noix. Bref, je sais pas trop comment faire, et pourtant j’ai décidé que, en plus du blog, le podcast sera mon canal pour déployer ma voix sur le Mieux Vivre avec la fibromyalgie, car lorsqu’on est malade, se lancer sur Youtube, c’est pas facile de gérer sa tête tous les jours, ….

Janvier 2021, un canadien, qui est aussi dans l’AZ (donc capital a priori de confiance) lance un challenge « Lance ton podcast qui cartonne en 7 jours » à 77 dollars canadiens, ça fait 50 euros, … allezou.

Je ne vais pas nommer cet expert canadien, académicien du podcast, car ce n’est pas le propos de cet article, et je ne souhaite en dire, ni du bien, ni du mal, ni pour toi lecteur, ni pour google.

Pendant cette semaine très intense pour nous amener à lancer notre podcast, le canadien nous propose une masterclass avec la Chief of Customer Success chez Ausha, qui nous montre tous les avantages d’héberger notre podcast sur cette plateforme, … avec cerise sur le pompon, un code de réduction, … puisque le canadien est affilié. … Ok ça marche, go, de toutes façons, on sait pas comment faire autrement, puisqu’on est venu là se former, et être opérationnel, rapido,presto. On parlera de l’éthique de l’affiliation la prochaine fois, c’est un autre sujet.

Tous les élèves qui décident de se lancer en podcast, zou chez Ausha, et on est 420 membres dans le groupe Facebook de ceux qui ont acheté ensuite la formation à 1000 euros pour rentrer vraiment dans le sujet. Ce canadien a d’autres groupes toujours podcasts, donc vraiment une grosse communauté, (la plus grosse ?), dans la francophonie du podcast. Je développe pas plus sur ce sujet, je présente cela juste pour bien situer que ce formateur canadien est donc un gros prescripteur d’Ausha, et donc un gros client d’Ausha avec sa facture d’affiliation.

Ausha est une startup française, donc ça me plait bien devant un marché compliqué de plateformes d’hébergements surtout prises par des anglo-américains, hein tu n’imagines pas le business que c’est, mais bref, l’idée de faire avec une start up française, pour moi c’est dans mes valeurs. Oui j’aime la start up nation.

Enfin bref.

Je bosse sur mon projet, et finalement le 16 mars, les éléments de mon podcast étant en cours de finalisation, j’ouvre mon compte Ausha, et je paie 1 an, ce qui permet d’économiser 2 mois, 110 euros + le code affilié, pof ça fait 99 euros pour l’abonnement de base qui s’appelle podcaster, et affiche donc les éléments suivants de livraison.

Attention tout l’enjeu du pataquès se situe là : j’ai acheté le 16 mars 2021, un abonnement qui me permet d’avoir chaque mois, jusqu’en mars 2022, l’ensemble de ces prestations détaillées dans cette photo :

Pour être bien claire et précise, je vais prendre la peine d’ écrire.

j’ai acheté le 16 mars 2021, un abonnement qui me permet d’avoir chaque mois, jusqu’en mars 2022, l’ensemble de ces prestations :

  • 1 émission : ça veut dire 1 nom qui va regrouper x saisons, et y épisodes
  • stockage illimité
  • 5h encodage par mois : ça veut dire 5 h d’écoute
  • distribution sur toutes les plateformes d’écoute : ça veut dire dans le point d’interrogation Apple, Spotify, Deezer, Google, divers trucs, et SOUNDCLOUD
  • clip vidéos : ça veut dire dans le point d’interrogation une capture de ta bande son de 30 secondes, qui reprend ta vignette et fait bouger une vague avec le son, ET en nombre ILLIMITE
  • statitiques
  • page podcast et player
  • smartlink : c’est le lien qui donne tous les liens d’écoute sur les plateforme
  • monétisation
  • 1 utilisateur
  • ….

Tu te doutes que ce j’ai mis en majuscules, ça va faire l’objet d’un prochain focus … hein, tu notes.

50 heures de boulot environ et tous les épisodes sont enregistrés, montés, et blabla tout prêt sur Ausha entre le 16 mars et le 30 mars. Je programme toute la publication de mon podcast en 22 épisodes sur avril, c’est un gros boulot. Je suis un peu à la bourre, je ne fais pas la promotion de chaque épisode chaque jour, je fais un décalage sur mes différents réseaux sociaux, ça permet de parler d’un épisode sur 3 à 5 jours sur l’ensemble de ma communauté et donc avec 22 épisodes quotidiens de faire la promo sur avril, mai, juin..

Rebelote environ 4 jours de boulot, J’ai batché un max, et pof le 10 avril je suis très fière de moi car j’ai réussi à programmer sur Facebook et Instagram, tout jusqu’au 15 juin. J’ai fait les vignettes de blabla de chaque épisode, en plus de la vignette officielle de l’épisode, j’ai préparé tous les blablas, bref, j’ai un tableau de batching comme j’en ai jamais fait, c’est énorme.

J’ai préparé 10 clips des 10 premiers épisodes, c’est un peu long à faire, car il faut trouver dans notre enregistrement pile les 30 secondes à extraire, donc en gros tu ré-écoutes au moins 3 ou 4 fois ton épisode avant de bien réussir à caler 30 secondes pertinent. Donc, le 10 avril, je me dis : je vais revenir finir d’ici fin avril, je suis bien, j’ai de l’avance, … et tu te doutes que j’ai pas sakafer à part le podcast, y’a le reste aussi.

Donc sereine, j’arrive vendredi 23 avril sur Ausha pour faire les clips des épisodes 11 à 22.

Et là je découvre que j’ai 4 crédits par mois, et que si je confirme ce clip en cours, alors il sera déduit de mon crédit.

Hein, allo c’est quoi le truc ?

Je vais dans le groupe de notre fameux formateur canadien, je vois des discussions que comme quoi on a reçu un mail qui change les conditions, et patati, … je fais pas plus de commentaire sur le formateur, le groupe, c’est pas le propos ici. Chacun voit midi à sa porte.

  1. j’ai PAS reçu de mail de AUSHA (à part mon reçu de paiement le 16 mars) … et NON il est pas dans les spams, je trie ma boite spam tous les jours, et je suis sur ma boite mail, tous les jours, tous est traité maxi 24h, donc franchement je sais exactement ce qu’il se passe dans mes mails
  2. je trouve pas plus d’informations sur le site Ausha, mais comme j’ai vu dans le groupe que ça parlait d’un changement de tarif, je me déconnecte et je fais comme si je suis un nouveau qui se renseigne et je vois dans les tarifs
  3. la photo ci dessous

donc maintenant pour 11 euros comme avant tu as le forfait Launch qui remplace le forfait Podcaster, et tu as :

  • 1 émission > 2 émissions
  • stockage illimité > pareil
  • 5h encodage par mois > illimité
  • distribution sur toutes les plateformes d’écoute : ça veut dire dans le point d’interrogation Apple, Spotify, Deezer, Google, divers trucs, et PAS SOUNDCLOUD
  • clip vidéos en nombre ILLIMITE > 4 clips QUATRE ??? par mois
  • statitiques « essentielles » : tiens y’a Casteix qui passe par là aussi, bref, on sait pas trop, si c’est moins ou plus
  • page podcast et player > pas précisé
  • smartlink >pas précisé
  • monétisation > pareil
  • 1 utilisateur > pareil
  • ….

donc bref, on a MOINS qu’avant, ET aucune information/démonstration, aucun préavis, aucune période de transition ou élément de choix, … bref, à sec et profond #nanmého

Moi concrètement j’ai besoin de 12 clips, on arrive a la fin du mois, je vais devoir faire mes 12 clips étalés sur 3 mois avril mail juin … sachant que j’ai prévu ma saison 2 pour le 21 juin, donc pof en juin j’aurai pas de clip pour ma saison 2, et à la ramasse pour la suite … oulala ça me stresse, je me sens piégée dans un truc pas sécurisé, on paie, on n’a pas la livraison de ce qui est prévu, …

Je passe un message dans le chat, je passe sur le fait que ça répond au bout de 2-3-5 jours, j’avais une question sur la diffusion automatique sur Facebook et Twitter, restée sans réponse tout avril, mais bref, on va pas chipoter …

Et finalement, jeudi 29 avril, fin de matinée, donc la veille du 30, on finit par me répondre que Ausha va faire exceptionnellement un geste commercial, et me laisser faire mes 12 clips, là tout de suite avant demain vendredi 30.

NAN MAIS ALLO QUOI ?

j’ai payé pour 1 an, je demande pas la charité, je veux juste avoir ce que j’ai déjà payé.

Je demande pas un geste commercial, une faveur, … je demande juste qu’on respecte l’engagement de ce qui a été payé.

Pendant ce temps, comme je suis très en veille sur twitter, je vois le CEO de Ausha sur les réseaux très actif à vanter sa nouvelle formule, et patati vazy des ITW a droite, à gauche, et des webinaires pour présenter la révolution de l’offre exceptionnelle de Ausha.

Oui enfin concrètement pour avoir toute la merveille mis en avant, il faudra débourser 24 euros et pas 11 par mois, quand tu paies à l’année (sinon c’est 29/13).

NAN MAIS ALLO QUOI ?

Tu as des clients, alors commence par leur parler, par les informer du changement, par leur montrer en quoi c’est formidable,

et … même puisqu’on est dans la startup nation, bah pourquoi ça n’a même pas été envisagé de faire un questionnaire pour demander aux clients, leurs besoins, leurs souhaits … hein ça se fait ça non ?

Voire mais là je m’égare certainement ; quand un prescripteur a une formidable communauté, bah peut être on peut venir faire une démonstration en avant première, ou carrément réfléchir ensemble à l’évolution du service … l’expérience utilisateur ça s’appelle je crois … le capital client, … toussa toussa quoi en fin la base quoi …

Nan je demande ?

Tu es CEO tu dépenses plein d’énergie à capter de nouveaux clients, mais pas un seul élément de dialogue avec tes clients qui ont déjà payé 1 an de forfait

alors bon, l’euphorie de la startup nation c’est bien mais concrètement ça s’appelle de la rupture abusive et unilatérale de contrat.

J’ai même pas eu besoin de solliciter mon copain avocat pour écrire une belle lettre.

J’ai été remboursée le vendredi 30, donc le lendemain du 29 quand j’ai répondu que je ne voulais pas d’un geste commercial, mais juste avoir ce que j’ai payé.

Au prorata du 20 avril date du soit disant mail d’information.

Donc visiblement Ausha s’en fout de perdre des clients, voire on pourrait même croire que vendre son forfait de base ça l’intéresse pas, il veut upgrader tout le monde à 24 euros par mois, … et demain pis quoi encore ?

Alors je vais pas m’énerver mais je demande juste :

comment une start up peut construire son développement à bonne vitesse, si à la base, elle ne dialogue pas avec ses clients, et manque totalement de respect des conditions commerciales, et donc bref, elle s’en fout de ses clients, elle pense peut être que à ses investisseurs à tous ces VC qu’il va falloir convaincre pour la levée de fond, alors on fait du bruit sur les RS pour montrer tout le dynamisme ….

NAN MAIS ALLO QUOI ?

sans client, on va pas loin

sans client ambassadeur non plus d’ailleurs

et un client de perdu fait plus de bruit qu’un client content

… enfin bref, c’est les profs de marketing dans tous les incubateurs et autres hauts lieux de formation de la startup nation qui vont se régaler avec ce cas d’école.

Je souhaite bonne route à Ausha, mais moi je base pas ma stratégie sur un fournisseur qui ne me respecte pas.

J’aime bien la fiabilité et la confiance. Le vrai gagnant-gagnant, on grandit ensemble, pas l’un aux dépends de l’autre.

J’aurai aimé qu’on m’informe, qu’on m’associe à l’évolution en me demandant mon besoin, j’aurai aimé qu’on me laisse le choix de poursuivre la formule que j’ai achetée, et le choix d’évoluer sur une autre formule quand je le souhaite, j’aurai tout simplement aimé qu’on me respecte et qu’on me prenne pas pour une vache à lait, voire une indigente qui fait la manche.

C’est à peu prés certain que dans un climat de confiance, j’aurai fait évoluer mon forfait sur la formule à 24 euros, pendant ma saison 2 donc dans le courant de l’été; j’avais même demandé dans le chat comment ça se passait pour faire au mois, le delta entre les 2 forfaits, et on m’a même pas répondu sur ce point. Genre, zou du balai, casse toi l’emmerdeuse de service …

Bref, samedi j’ai dit à une copine : « j’ai l’impression d’être Meredith dans Greys anatomy, dans l’épisode du crash de l’avion ou celui du feu de l’hôpital … mais ça va, on va s’en sortir  » …

😉
  • j’ai sauvé mon podcast : 80 heures de travail, environ 300 premières écoutes et les premiers abonnés, 3h05 de contenu en 22 épisodes,
  • en moins de 24h j’ai déménagé chez Podcastics, (une start up française aussi),
  • mon vendredi et samedi ont été bien occupés, …. merci pour le chaos dans mon timing … merci pour la nouvelle attente pour que Apple veuille bien re-référencer … bref, le chaos, c’est cadeau !
  • et Podcastics, je vous en parlerai en juin pour vous dire comment ça se passe, mais pour l’instant, je suis accueillie comme si j’étais la Reine d’Angleterre, avec un chat qui répond en moins de 30 minutes avec beaucoup de cordialité et de proximité …
  • ya un mois gratuit, ensuite c’est 8/mois : je verrai comment j’en ai pour mon argent … et comment le lien client se construit avec confiance et respect.

Et puis surtout j’ai tout mon plan de promotion et mon super batching à refaire, alors bref, y’a du boulot avec un podcast … et tout le reste de la vie du créateur d’entreprise 😉

CC BY-NC-ND 4.0 5 semaines de Podcast chez Ausha … et zou remboursée … go Podcastics … par helenefrebourg est sous Licence Creative Commons Internationale Attribution-Pas d'utilisation Commerciale-Pas de Modification 4.0 .

COMMENTS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.